Le bonheur dans CANDIDE
Exposé sur :

Le bonheur dans CANDIDE

 

Bonjour, aujourd'hui, je vais vous présenter un exposé sur un sujet cher aux philosophes des Lumières dont Voltaire, l'auteur de "Candide ou l'optimisme". C'est un thème littéraire et philosophique qui touche toute l'humanité.  Je vais traiter ce sujet selon le plan suivant. Tout d'abord, je donnerais une petite définition du mot "bonheur". Puis, j'aborderai le bonheur chez Voltaire. Enfin, je parlerai du bonheur dans Candide surtout au chapitre 30.

 

1.Définition du mot bonheur

Le bonheur (étymologiquement la bonne fortune - entendre dans "fortune" : ce qui arrive de bien ou de mal -) est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.

 

2. Le bonheur chez Voltaire:

Pour Voltaire c'est la raison qui doit guider l'homme, c'est la raison qui permet le progrès et qui permet d'accéder au bonheur.
Voltaire est pessimiste: l'homme est misérable, voué à l'ignorance (voir Poème sur le désastre de Lisbonne). Son impuissance à connaître les véritables desseins de la Providence ne doivent pourtant pas l'entraîner au désespoir : si tout n'est pas au mieux dans le monde, tout peut être amélioré!
Voltaire condamne la Nature comme guide, affirme que le progrès et le bonheur ne se trouvent que dans la civilisation. Il applaudit donc à la course au progrès) (=c'est le grand conflit Nature/civilisation du siècle des Lumières qui opposera Voltaire à Rousseau).
Voltaire est plutôt matérialiste (même s'il ne le revendique pas): son pragmatisme dévoilé par son retour au quotidien, ses exemples historiques,.. le montre.


3.Le bonheur dans Candide:

Candide, en retournant dans sa métairie, fit de profondes réflexions sur le discours du Turc. Il dit à Pangloss et à Martin : « Ce bon vieillard me paraît s’être fait un sort bien préférable à celui des six rois avec qui nous avons eu l’honneur de souper.
- Les grandeurs, dit Pangloss, sont fort dangereuses, selon le rapport de tous les philosophes ……"

- Travaillons sans raisonner, dit Martin ; c’est le seul moyen de rendre la vie supportable. »
Toute la petite société entra dans ce louable dessein ; chacun se mit à exercer ses talents. La petite terre rapporta beaucoup. Cunégonde était à la vérité bien laide ; mais elle devint une excellente pâtissière ; Paquette broda ; la vieille eut soin du linge. Il n’y eut pas jusqu’à frère Giroflée qui ne rendît service ; il fut un très bon menuisier, et même devint honnête homme ; et Pangloss disait quelquefois à Candide :
« Tous les événements sont enchaînés dans le meilleur des mondes possibles ; car enfin, si vous n’aviez pas été chassé d’un beau château à grands coups de pied dans le derrière pour l’amour de Mlle Cunégonde, si vous n’aviez pas été mis à l’Inquisition, si vous n’aviez pas couru l’Amérique à pied, si vous n’aviez pas donné un bon coup d’épée au baron, si vous n’aviez pas perdu tous vos moutons du bon pays d’Eldorado, vous ne mangeriez pas ici des cédrats confits et des pistaches. - Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin. »

Pour la morale de Candide, certains critiques ne pensent pas qu'il faut la prendre au premier sens: notre jardin ce n'est pas le bout de terrain où on plante deux carottes et trois salades!
C'est une morale ambigüe il y a plein d'explications possibles, notamment:

-le jardin renvoie à l'Eden, le paradis dont Candide a été chassé au premier chapitre ("meilleur des mondes"), il faut donc cultiver notre paradis, notre bonheur, il faut vouloir être heureux pour l'être.

-et puis dans cette dernière phrase Candide pense enfin par lui même, tel un philosophe.  Cela renvoie donc à la raison  qui guide le philosophe!!! Le Jardin peut signifier la raison.

 

Conclusion:

 

Selon Voltaire, le bonheur réside dans le vrai savoir qu'on obtient par le voyage et le contact du monde. D'autre part, le bonheur est pragmatique selon l'auteur de Candide. Il faut travailler et gagner sa vie pour se sentir heureux au lieu de s'intéresser à des questions métaphysiques sans réponses. Le bonheur se réalise aussi par l'élimination de l'injustice et le fanatisme religieux. Le modèle proposé par Voltaire, c'est l'Eldorado où les gens ont un rapport direct avec Dieu, sans l'intermédiaire de l'"Eglise.

 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 87870 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=