Lecture

Lecture

 

Comprendre un texte

Réussir une lecture méthodique

Le commentaire composé

La focalisation

 

 

 

1)Comprendre un texte

·  Pour comprendre un texte,il faut se poser des questions sur les personnages,le lieu,le temps,les actions,les types,les genres et tons de textes,l’intention (but) de l’auteur…

 

Exemples de questions:

-Quel(s) est(sont)le(s)personnage(s) de ce texte?

-Où se trouve(nt)-t-il(s)? Quand?

-Que fait(font)-il(s)?

-De quoi parle-t-on dans ce texte?

-Quelle est l’intention de l’auteur (informer,amuser,critiquer...).

-Quel est le type de ce texte (narratif,descriptif,argumentatif…).

-Quel est le genre de ce texte?

(biographie,autobiographie,théâtre,poésie,conte,etc)

-Quel est le ton de ce texte? (comique,tragique,satirique…).

 

2) Réussir une lecture méthodique

1) Situer le texte

   Le genre général du texte (poésie, théâtre, roman) ne suffit pas. Il faudra préciser la catégorie à laquelle il appartient : comédie, tragédie, roman, journal, biographie, lettre, conte, nouvelle, tragédie, tirade, monologue, sonnet, essai philosophique, chronique, fable,…

   L’auteur, situé dans son siècle et dans son mouvement littéraire.

   L’époque de la vie de l’auteur, les circonstances de la rédaction du texte (si elles influencent le texte )

2)  Lire le texte

Bien lire le texte pour le comprendre.

3)  Annoncer l’axe de lecture

Nous étudierons dans ce texte… » ou « L’un des centres d’intérêt de cet extrait est le comportement du personnage… ». Il faut annoncer aussi le plan suivi : « Nous verrons dans un premier temps comment l’auteur… , puis comment il… »

Il convient de préciser si l’on fera une lecture linéaire (=ligne par ligne) ou une lecture synthétique (=par axe). La seconde solution est conseillée !

4)  Analyser le texte – Interpréter

Les axes de lecture intéressants sont variés et dépendent d’abord du type de texte étudié. On pourra s’intéresser à la forme, à la technique d’écriture, ou aux idées. Mais il faudra de toutes les façons faire une étude des deux. (On ne peut se contenter d’étudier les figures de style et les champs lexicaux : il faudra, en même temps, parler du message du texte et dire pourquoi on trouve cette figure de style ou ce champ lexical ! ).

Texte narratif (qui raconte une histoire, avec des personnages : roman, théâtre) : le déroulement narratif – Le(s) personnage(s) et leur psychologie – L’intérêt des dialogues - Les indications spatio-temporelles – La focalisation– La désignation des personnages – L’art de la description – Le rôle de chaque personnage par rapport aux autres.

Pour un texte théâtral, en particulier : les renseignements donnés par l’exposition, par l’épilogue, par les didascalies. La tonalité du passage. Les sentiments du personnage – Les conflits entre personnages – Le jeu théâtral – Le langage, le vocabulaire utilisé par chacun – La progression des actions.

Texte argumentatif ( qui défend une opinion ) : La structure du texte – Les différents arguments – La stratégie de l’auteur – Le vocabulaire utilisé – Les procédés stylistiques utilisés pour convaincre – Le ton, la tonalité – Les procédés grammaticaux (longueur des phrases, temps des verbes, choix des pronoms, nominalisation…) – Le thème, la thèse, les arguments, le choix des exemples

Texte poétique : Les idées présentées – Le vocabulaire utilisé et les effets produits – L'utilisation des symboles – La versification – Les figures de style – Les connotations – Le rythme et les sonorités – Le choix de la forme fixe : pourquoi, comment -  La musicalité du poème – La construction du poème (logique, chronologique…).

5)  Conclure

-Quelle était l’intention de l’auteur en écrivant le texte ? Quel effet le texte produit-il sur le lecteur ?

-Quel est, selon vous, l’intérêt principal de ce texte ? » Une bonne conclusion répond à ces trois questions. Voici quelques réponses que l’on peut apporter: Ce texte fait progresser l’intrigue, l’histoire ; il fait sourire, mais il fait aussi réfléchir ; il communique ou fait partager des émotions, des sensations. On peut s’identifier au narrateur, se mettre à sa place, le trouver sympathique ou au contraire antipathique… On comprend mieux les réactions, les comportements, les attitudes de chaque personnage. On entre dans l’histoire, on découvre le décor, l’ambiance. On peut, grâce au texte, se faire une idée de la vie à cette époque. On peut en retenir une leçon de morale. On peut être choqué, surpris, intéressé, décontenancé par le point de vue de l’auteur ou d’un personnage. On peut porter un jugement moral sur telle action, tel dialogue

Quelques outils à utiliser pour analyser et interpréter le texte :

1)  Le paratexte : infos apportées par le titre, le sous-titre, la date, la ponctuation, la mise en page, les illustrations, les didascalies.

2)  Le vocabulaire : mots étrangers ? techniques ? pourquoi ? Mots difficiles, à double sens ? Expliquer.

3)  Les connotations

4)  Les champs et les réseaux lexicaux : quel est le thème ? Quelles sont les notions qui reviennent ?

5)  La structure, le plan, le schéma narratif : une introduction, une conclusion, des paragraphes ? Pourquoi ?

6)  Les procédés d’énonciation : qui parle, à qui, comment l’auteur se situe-t-il par rapport au lecteur ?

7)  Le discours rapporté : comment sont retranscrits les propos des personnages ?

8)  La grammaire : phrases nominales ; temps des verbes, type des verbes (description, état, action, …), pronoms personnels, liens logiques, adverbes

9)  Les figures de style

 

3) Le commentaire composé

 

Le commentaire composé comporte:

Une introduction

-On situe le passage (présenter brièvement l'auteur,son siècle,son œuvre).

-On présente le problème du passage à commenter.

-Annoncer les parties du développement (de quoi on va parler).

Un dévéloppement:

Ici,on développe les idées annoncées dans l'introduction: deux parties sont acceptables

Une conclusion:

-Un bref bilan sur ce qui a été étudié dans le développement.

Conseils:

-Il faut centrer l'analyse sur deux ou trois aspects importants du texte.

-Il faut en même temps commenter le style et les idées de l'auteur;il ne faut jamais les séparer.

Questions à se poser:

-Quel est le thème du texte?

-Quel est le type du texte?

-Quelle est sa tonalité? (ironique,tragique,comique,lyrique...)

-Quel est son interêt? (historique,philosophique,sociologique...)

-Quelle impression produit-il sur le lecteur? (émotion,passion,réflexion,interrogation...)

 

4) La focalisation

 

La focalisation interne: L'histoire est racontée à travers ce sait et voit le personnage.

On trouve ce genre de focalisation dans une autobiographie.

La focalisation externe: Le narrateur se contente de transmettre des informations.Tout est vu de l'extérieur,de façon neutre,objective.Le lecteur ne connaît rien des pensées ou des sentiments des personnages.

On trouve ce genre de focalisation dans une biographie.

La focalisation zéro: Le narrateur est omniscient.Il sait tout sur les personnages,leurs pensées,leurs intentions.

 

 

 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 97391 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=