Tons de textes

Tons de textes

Le ton (ou tonalité) d’un texte est une façon de s’exprimer qui repose sur la sensibilité et le sentiment du lecteur.

 

Comique: est celui d’un texte qui provoque le rire chez le lecteur à l’aide de divers procédés.

Procédés: comique de situation, de caractère, de geste, de répétition, de quiproquos, jeux sur les mots, répétition martelée, absurdité, parodie…

 

Exemple: Molière,"Les Fourberies de Scapin"

Tragique: Suscite une impression de terreur et de pitié devant le malheur et la fatalité inexorable qui frappent le héros promis à la mort.

Exemple: Anouilh,"Antigone"

 Procédés: champ lexical de la mort, omniprésence de la fatalité, antithèse ici/au-delà, interrogation rhétorique, langage soutenu et souvent très pudique.

 

Satirique: dénoncer une société,une personne,une situation,une idée,en insistant sur les défauts et en recourant à l’ironie.

Procédés: termes dépréciatifs, images dévalorisantes et hyperboliques, procédés de grossissement et de déformation assimilables aux caricatures dans les arts graphiques, effet d'ironie, de moquerie implicite.

Exemple: Voltaire, Candide.

Ironique:  est lié à la moquerie acerbe et cinglante à dessein de dénoncer et ridiculiser l'adversaire qui est la cible de la raillerie.

 Procédés: antiphrase, exagération, ponctuation expressive et abondante, interjection, mot à double entente, opinion du narrateur inverse implicitement (sorte de double énonciation), adverbes modalisateurs comme "bien sûr", "évidemment"..., oxymore.

Exemple: Voltaire, Candide.

 

 Pathétique: destiné à apitoyer,à émouvoir le lecteur,utilise le lexique de la compassion.

Procédés: une syntaxe de l'émotion avec des "?", "!",  champs lexicaux de la souffrance, la maladie, misère, séparation, apostrophe.

Exemple: Victor Hugo, Dernier jour d'un condamné.

 

Lyrique: exprime des états d’âme et des émotions: nostalgie,amour,regret,tristesse…

Procédés: champ lexical des sentiments, exaltation, usage de la première personne du singulier (je/me/mes), thème du souvenir, harmonie de la nature, musicalité du rythme binaire, ternaire, jeux d'assonances et/ou d'allitérations, ponctuation expressive.

Exemple: Verlaine, "Après trois ans"

 

Épique: présente les actions sublimes d’un personnage qui se sacrifie.

Procédés: amplifications, champ lexical de combat, symboles, symétrie et opposition, gradation, énumération, hyperbole

Exemple: Les romans du Moyen Age.

 

 Polémique: caractérise un débat où l’échange d’arguments prend un tour critique et même agressif.

Procédés: termes dépréciatifs, sarcastique, arguments ad hominem, insultes, récurrence martelée, champs lexical de l'indignation, du dégoût, exagération, apostrophe

Exemple: Camus, Réflexions contre la peine de mort. 

 

Élégiaque: Ajoute à l'expression émotive des sentiments une notion de plainte, avec ou sans larmes.

Procédés: champ lexical de la déploration, supplication, plainte, interrogations rhétoriques, ponctuation expressive.

Exemple: Verlaine, "Il pleut dans mon coeur comme il pleut sur la ville"

 

Fantastique: présente les choses de façon irréaliste.

Procédés: champ lexical de la peur et de l'incertitude, parataxe, gradation, exclamation, thèmes et images de la nuit, la mort et l'au-delà, verbes de perception.

 Exemple: Chateaubriand, "La grive de Montboisier"

 

Laudatif: destiné à vanter les mérites d’une personne,d’un objet,d’une valeur humaine.

Procédés: termes laudatifs, hyperboliques, présence  superlative, intensifs, images valorisantes.

 Exemple: Aragon, "Les yeux d'Elsa"

 

Réaliste: présente les choses de façon réaliste.

Procédés: vocabulaire précis,champ lexical,métaphore,comparaison…,vocabulaire présentant la réalité quotidienne même dans ses aspects les plus laids.

Exemple: Les romans de Balzac

 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 87869 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=