Versification

Versification

 

Les vers sont groupés en strophes.

Une strophe est un groupe de vers.Elles sont séparées par un espace.

 

La dénomination des strophes:

Un distique: strophe de 2 vers

Un tercet: strophe de 3 vers

Un quatrain: strophe de 4 vers

Un quintil: strophe de 5 vers

Un sizain: strophe de 6 vers

Un septain: strophe de 7 vers

Un huitain: strophe de 8 vers

Un dizain: strophe de 10 vers

Un douzain: strophe de 12 vers

 

La mesure du vers:

La syllabe est l’unité de mesure du vers.La syllabe est un groupe formé de consonnes et de voyelles qui se prononcent d’une seule émission de voix.

En psie,le e final se prononce lorsqu’il est suivi d’une consonne ou d’un h aspiré.

Ex: chanltel sal plainte

Le e final ne se prononce pas quand il est suivi d’une voyelle,d’un h muet ou lorsqu’il se trouve à la fin d’un vers.

Ex: simlpl(e) etl tranlquill(e)

 

La dénomination des vers:

 

Monosyllabe: une syllabe

Dissyllabe: 2 syllabes

Trisyllabe: 3 syllabes

Quadrisyllabe: 4 syllabes

Pentasyllabe: 5 syllabes

Hexasyllabe: 6 syllabes

Heptasyllabe: 7 syllabes

Octosyllabe: 8 syllabes

Ennéasyllabe: 9 syllabes

Décasyllabe: 10 syllabes

Hendécasyllabe: 11 syllabes

Alexandrin: 12 syllabes

 

La rime

La rime est la répétition d’un,de deux ou de trois phonèmes identiques à la fin de plusieurs vers.

Selon leur disposition,on dit que les rimes sont:

Plates( ou suivies):       chanté  A

                                       l’été     A

                                       dépourvue  B

                                       venue  B

Croisées:                        en taille  A

                                       labour    B

                                       bataille   A

                                       tour        B

Embrassées:                   espérance  A

                                        blés   B

                                        foulés  B

                                        France  A

 

La musique du poème:

Les sonorités

Allitération: c’est la répétition d’un ou plusieurs consonnes à l’intérieur d’un vers.

Ex: Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos           têtes

      Des biches blanches qui broutent l’ache et le             cytise

                                       

Assonance: c’est la répétition d’une ou plusieurs voyelles à l’intérieur d’un vers.

Ex: L’élixir de ta bouche où l’amour  se pavane         

 

Le rythme:

Le rythme d’un vers provient de deux facteurs:d’une part,l’accent rythmique et,d’autre part,les pauses respiratoires:la coupe et la césure.

 

A)L’accent rythmique: il frappe la dernière syllabe prononcée d’un mot.

Ex:moment (l’accent porte sur le son en)

Repérable (l’accent ne porte pas seulement sur le a,mais aussi sur l’ensemble de la sonorité abl)

Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles

 

B)Les pauses respiratoires: la coupe et la césure.

On appelle la coupe chaque accent rythmique constituant un temps fort du rythme et se trouvant immédiatement suivi d’un temps de silence ou pause.Cette pause respiratoire doit se traduire lors de la lecture.La répartition de ces silences est un facteur d’harmonie du vers.

Ex: Bergè/re qui gardiez les mouton/s à Nanterre

Et guettiez au printemps/ la première hirondelle

A l’intérieur d’un vers,la coupe se place immédiatement après l’accent rythmique

Je veux dormir/,dormir/plutôt que vivre!

La césure est une coupe plus marquée qui sépare les syllabes en deux blocs appelés hémistiches.Les vers courts ne comportent pas de césure;ils peuvent se dire d’une seule traite.

-Dans l’alexandrin,la césure est fixe: après la 6eme syllabe

Ex: Midi lâchait l’essaim//des pâles ouvrières                        6                                             6

-Dans l’ennéasyllabe(vers de 9 syllabes),la place de la césure est variable: c’est une césure mobile qui peut se situer:

.soit après la 3eme syllabe:

Que ton vers//soit la bonne aventure

               3                         6                       

.soit après la 4eme syllabe:

Le bleu fouillis//des claires étoiles

            4                       5

.soit après la 5eme syllabe:

Mouette à l’essor//mélancolique

               5                    4

-Dans le décasyllabe(vers de 10 syllabes),la place de la césure est en général après la 4eme syllabe.

En regardant//vers le pays de France

         4                          6

-Dans l’octosyllabe(vers de 8 syllabes),il n’y a pas de césure,mais tjs au moins une coupe.

O dieux!o bergers!o rocailles!

 

L’enjambement: il consiste à faire passer sur le vers suivant plusieurs mots nécessaires au sens du vers précédent.

Ex: La nuit était lugubre:on entendait

Des coups de fusil

Dans la rue où l’on en tirait d’autres

(il y a ici enjambement entre le vers 1 et le vers 2:des coups de fusils)

 Un aigle habitait près d’une source;un aigle

Y venait boire aussi                      

                                                                                 

 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 88260 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=