Aux champs-Maupassant &

Extrait 1

Une pauvre vie de paysans.

Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d’une colline, proches d’une petite ville de bains. Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever leurs petits. Chaque ménage en avait quatre. Devant les deux portes voisines, toute la marmaille grouillait du matin au soir. Les deux aînés avaient six ans, et les deux cadets quinze mois environ ; les mariages et, ensuite les naissances, s’étaient produits à peu près simultanément dans l’une ou l’autre maison.

Les deux mères distinguaient à peine leurs produits dans le tas ; et les deux pères confondaient tout à fait. Les huit noms dansaient dans leurs têtes, se mêlaient sans cesse ; et, quand il fallait en appeler un, les hommes souvent en criaient trois avant d’arriver aux véritable.

La première des deux demeures, en venant de la station d’eaux de Rolleport, était occupée par les Tuvache, qui avaient trois filles et un garçon ; l’autre masure abritait les Vallin, qui avaient une fille et trois garçons.

Tout cela vivait péniblement de soupe, de pomme de terre et de grand air. A seps heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d’oies assemblent leurs bêtes.

Guy de Maupassant, Aux Champs

 

 

LECTURE ANALYTIQUE 1

 

  • Deux chaumières côte à côte ou la nouvelle réaliste.

 

1. Compréhension : A côté de quelle petite ville se trouvent les deux chaumières ?

 

2. Compréhension : Comment s’appelle la station d’où vient la première des demeures » ? Justifiez votre réponse.

 

3. Vocabulaire : Quels sont les termes qui remplacent le mot chaumier ? (trois termes)

 

4. Conjugaison : a- Quelle est le temps dominant dans le texte ? b- Donnez des exemples (six verbes) c- S’agit-il donc d’une séquence narrative ou descriptive ?

 

5. Grammaire : «  ... les ménagères réunissaient leurs mioches ... » Le verbe souligné introduit : A- la répétition B- la durée C- les deux ? Choisissez la bonne réponse.

6. Vocabulaire : a- Quels sont les termes qui remplacent le mot « enfants » ? b- Où passent-ils leurs journées ? C- Vont-ils à l’école D- Pourquoi ?

 

7. Compréhension : Les deux familles sont-elles riches ? Justifiez votre réponse.

 

  • Deux familles campagnardes ou La structure narrative.

 

1. Compréhension : a- Comment s’appellent les deux familles ? b- Combien chaque famille a-t-elle d’enfant ?

 

2. Compréhension : a- Quand les deux mariages se sont-ils produits ? b- Les deux pères arrivent-ils à reconnaitre les noms de leurs enfants ? Justifiez votre réponse.

 

3. Grammaire : a- Quelle est la nature grammaticale du mot : « simultanément » ? b- Relevez du texte deux mots de la même famille grammaticale. c- Comment sont-ils formés ?

 

4. Grammaire : Remplissez le tableau suivant :

Adjectifs épithètes

Adjectifs attributs

 

 

 

5. Compréhension : a- De quoi vivaient les deux familles ? b- Vivaient-elles à leur aise ? Justifiez votre réponse.

 

6. Grammaire : A quelle étape du schéma narratif correspond ce passage ? Justifiez votre réponse.

 

7. Figures de style : Relevez une comparaison du texte. b- Remplacez l’outil de comparaison par un équivalent.

 

 

LECTURE ANALYTIQUE 1

Correction

 

  • Deux chaumières côte à côte ou la nouvelle réaliste

 

1. Compréhension : Les deux chaumières se trouvent à côté de la petite ville de bains : « proches d’une petite ville de bains. »

 

2. Compréhension : La station d’où vient la première des demeures s’appelle : de « la station d’eaux de Rolleport, » : « …La première des deux demeures, en venant de la station d’eaux de Rolleport,… »

 

3. Vocabulaire : Les termes qui remplacent le mot chaumier : «maison », « demeures », « masure ».

 

4. Conjugaison : a- Le temps dominant dans le texte est l’imparfait de l’indicatif: b- Des exemples : « Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d’une colline, proches d’une petite ville de bains. Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever leurs petits. Chaque ménage en avait quatre. » c- Il s’agit d’une séquence descriptive.

 

5. Grammaire : «  ... les ménagères réunissaient leurs mioches ... » Le verbe souligné introduit : A- la répétition.

 

6. Vocabulaire : a- Les termes qui remplacent le mot « enfants » : « la marmaille », «produits », «mioches »  b- Ils passent leurs journées à jouer devant les deux chaumières dans le tas : «Devant les deux portes voisines, toute la marmaille grouillait du matin au soir. »  C- Ils ne vont pas à l’école. D- Parce qu’ils sont des paysans pauvres.

 

7. Compréhension : Les deux familles ne sont pas riches : «Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever leurs petits. »  

 

  • Deux familles campagnardes ou La structure narrative.

 

1. Compréhension : a- Les deux familles s’appellent : Les Tuvache et les Vallin.  b- Chaque famille a quatre enfants : « Chaque ménage en avait quatre. » 

 

2. Compréhension : a- Les deux mariages se sont produits simultanément : « les mariages et, ensuite les naissances, s’étaient produits à peu près simultanément dans l’une ou l’autre maison. » b- Les deux pères n’arrivent pas à reconnaitre les noms de leurs enfants : «…les deux pères confondaient tout à fait. Les huit noms dansaient dans leurs têtes, se mêlaient sans cesse ; et, quand il fallait en appeler un, les hommes souvent en criaient trois avant d’arriver aux véritable. »

3. Grammaire : a- La nature grammaticale du mot : « simultanément » est : un adverbe de manière. b- Deux mots de la même famille grammaticale : « dur », «péniblement »   c- Ils sont formés : d’adjectifs.

 

4. Grammaire : Je remplis le tableau suivant :

Adjectifs épithètes

Adjectifs attributs

« les deux portes voisines », « la terre inféconde »,

…………………………………………………………………………

 

5. Compréhension : a- Les deux familles vivaient de la soupe et de la pomme de terre »: «Tout cela vivait péniblement de soupe, de pomme de terre et de grand air ».  b- Elles ne vivaient pas à leur aise parce que dans le texte on a : « … vivait péniblement »

 

6. Grammaire : Ce passage correspond à l’étape 1 : la situation initiale du schéma narratif. Justification : l’utilisation de l’imparfait pour présenter les personnages, leur situation familiale et sociale ainsi que leur rapport et le milieu dans lequel ils vivent : présentation du cadre de l’histoire.

 

7. Figures de style : Une comparaison du texte : comme : « …les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d’oies assemblent leurs bêtes. » b- Je remplace l’outil de comparaison par un équivalent : pareil à.

 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 89114 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=