Le chevalier double - lecture2 : un enfant étrange

Texte 2

Un enfant bien étrange

Edwige donna au comte Lodbrog un bel enfant : « tout blanc et tout vermeil ». Cependant, il a le regard de l’étranger et semble né sous le signe de deux étoiles : la première verte symbolise le Bien, mais l’autre étoile rouge…

 

Le jeune Oluf est un enfant bien étrange : on dirait qu'il y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants d'un caractère différent ; un jour il est bon comme un ange, un autre jour il est méchant comme un diable, il mord le sein de sa mère, et déchire à coup d'ongles le visage de sa gouvernante.

Le vieux comte Lodbrog, souriant dans sa moustache grise, dit qu'Oluf fera un bon soldat et qu'il a l'humeur belliqueuse. Le fait est qu'Oluf est un petit drôle insupportable : tantôt il pleure, tantôt il rit ; il est capricieux comme la lune, fantasque comme une femme ; il va, vient, s'arrête tout à coup sans motif apparent, abandonne ce qu'il avait entrepris et fait succéder à la turbulence la plus inquiète l'immobilité la plus absolue ; quoiqu'il soit seul, il paraît converser avec un interlocuteur invisible ! Quand on lui demande la cause de toutes ces agitations, il dit que l'étoile rouge le tourmente.

 

Oluf a bientôt quinze ans. Son caractère devient de plus en plus inexplicable; sa physionomie, quoique parfaitement belle, est d'une expression embarrassante; il est blond comme sa mère, avec tous les traits de la race du Nord; mais sous son front blanc comme la neige que n'a rayée encore ni le patin du chasseur ni maculée le pied de l'ours, et qui est bien le front de la race antique des Lodbrog, scintille entre deux paupières orangées un œil aux longs cils noirs, un œil de jais illuminé des fauves ardeurs de la passion italienne, un regard velouté, cruel et doucereux comme celui du maître chanteur de Bohême.

Comme les mois s’envolent, et plus vite encore les années ! Edwige repose maintenant sous les arches ténébreuses du caveau des Lodbrog, à côté du vieux comte, souriant, dans son cercueil, de ne pas voir son nom périr…


 

  1. Lecture analytique 2

  • Un enfant a double caractère : ou Etudier le portrait.

 

1. Compréhension : Répondez par vrai ou par faux et justifiez vos réponses.

 

A- Oluf est un enfant méchant.

 

B- Le caractère d’Oluf n’inquiète pas son père le comte Lodbrog.

 

C- Oluf est beau : il a les traits de la race du Nord.  

 

D- L’œil d’Oluf ressemble à celui du maître chanteur.

 

2. Grammaire : a- Remplissez le tableau à partir de l’extrait suivant: « Le jeune Oluf est un enfant bien étrange : on dirait qu'il y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants d'un caractère différent ; un jour il est bon comme un ange, un autre jour il est méchant comme un diable… »

 

b- Ces adjectifs sont-ils favorables (valorisants) ou défavorables (dévalorisants) ? c- Justifiez votre réponse.

 

Adjectifs épithètes qualifiant Oluf

Adjectifs attributs qualifiant Oluf

 

 

 

3. Grammaire : a- Relevez des complétives par « que ». b- S’agit-il de phrases complexes ?

 

4. Conjugaison : « Le jeune Oluf est un enfant bien étrange. » a- Quelle est la valeur du verbe souligné ? A- de l’énonciation B- de vérité générale C- de la narration ? Choisissez la bonne réponse. b- Relevez des verbes de la même valeur. c- Que cherche le narrateur à démontrer ?

 

5. Compréhension : Le narrateur sait tout sur sont personnage. Quelle est donc le point de vue adopté ? A- omniscient B- interne C- externe. Choisissez la bonne réponse. Le point de vue adopté : A- omniscient.

 

  • Une étoile rouge embarrassante : ou la comparaison de la dualité d’Oluf.

 

1. Compréhension : Répondez par vrai ou par faux et justifiez votre réponse.

 

A- L’Oluf parle avec lui-même car l’étoile verte le dérange.

 

B- La beauté d’Oluf contraste avec son œil.

 

C- Le temps a passé d’une grande vitesse depuis la naissance d’Oluf.

 

D- Le comte Lodbrog est mort triste à cause de son fils Oluf.

 

2. Vocabulaire : Quels sont les mots qui s’opposent dans la phrase suivante ? « …fait succéder à la turbulence la plus inquiète l'immobilité la plus absolue… » 

 

3. Grammaire : a- Relevez du texte deux passages explicatifs. b- Que décrit, dans chaque cas, le narrateur ? A- le portrait moral. B- le portrait physique C- les deux ? Justifiez votre réponse.

 

4. Vocabulaire : Relevez un synonyme au mot bizarre du texte.

 

5. Compréhension : le tableau suivant :

 

Comportements gentils d’Oluf

Comportements méchants d’Oluf

 

 

 

  1. Figure de style : a-Relevez les comparaisons valorisantes et les comparaisons dévalorisantes. b- Remplissez le tableau suivant :

     

Comparés

Comparants

Outils de comparaison

Eléments de comparaison

Oluf

Oluf

« sa mère »

« la neige »

Comme

Comme

 

La blancheur

La blancheur

 

 

  1. Expression écrite 2

Sujet : Aimeriez-vous voir les films d’horreur ? Répondez à cette question en donnant votre point de vue sur ces films.

 

Correction

 

 

 

  1. Lecture analytique 2

  • Un enfant a double caractère : ou Etudier le portrait.

 

1. Compréhension : Je réponds par vrai ou par faux et je justifie mes réponses.

 

A- Oluf est un enfant méchant. Vrai : « Le fait est qu'Oluf est un petit drôle insupportable ».

 

B- Le caractère d’Oluf n’inquiète pas son père le comte Lodbrog. Vrai : « Le vieux comte Lodbrog, souriant dans sa moustache grise, dit qu'Oluf fera un bon soldat… »

 

C- Oluf est beau : il a les traits de la race du Nord. Vrai : «…il est blond comme sa mère, avec tous les traits de la race du Nord;… » 

 

D- L’œil d’Oluf ressemble à celui du maître chanteur. Vrai : «…un œil de jais illuminé des fauves ardeurs de la passion italienne, un regard velouté, cruel et doucereux comme celui du maître chanteur de Bohême. »

 

2. Grammaire : Je remplis le tableau :

 

Adjectifs épithètes qualifiant Oluf

Adjectifs attributs qualifiant Oluf

« étrange », « petite », «  blanche », « vermeille », « différent »

« bon », «  méchant »

 

 

b- Ces adjectifs sont favorables (valorisants) et défavorables (dévalorisants) en même temps. c- Justification : Oluf est double, il est « bon » et en même temps « méchant ».

 

3. Grammaire : a- Les complétives par « que » : « On dirait qu'il y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants d'un caractère différent. », « Le vieux comte Lodbrog, souriant dans sa moustache grise, dit qu'Oluf fera un bon soldat et qu'il a l'humeur belliqueuse. »  b- Oui, il s’agit de phrases complexes.

 

4. Conjugaison : « Le jeune Oluf est un enfant bien étrange. » a- La valeur du verbe souligné : B- de vérité générale. b- Je relève des verbes de la même valeur : « …il est capricieux comme la lune, fantasque comme une femme ; il va, vient, s'arrête tout à coup sans motif apparent, abandonne ce qu'il avait entrepris et fait succéder à la turbulence la plus inquiète l'immobilité la plus absolue  c- Le narrateur cherche à démontrer qu’Oluf est dérangé par sa dualité : il n’arrive pas à garder une seule attitude.

 

5. Compréhension : Le point de vue adopté : A- omniscient.

 

 

 

  • Une étoile rouge embarrassante : ou la comparaison de la dualité d’Oluf.

 

1. Compréhension : Je réponds par vrai ou par faux et je justifie mes réponses.

 

A- L’Oluf parle avec lui-même car l’étoile verte le dérange. Faux car c’est l’étoile rouge qui le dérange : « Quand on lui demande la cause de toutes ces agitations, il dit que l'étoile rouge le tourmente. »

 

B- La beauté d’Oluf contraste avec son œil. Vrai : «… mais sous son front blanc comme la neige que (…) un œil de jais illuminé des fauves ardeurs de la passion italienne, un regard velouté, cruel… »

 

C- Le temps a passé d’une grande vitesse depuis la naissance d’Oluf. Vrai : « Comme les mois s’envolent, et plus vite encore les années ! »

 

D- Le comte Lodbrog est mort triste à cause de son fils Oluf. Faux : «…à côté du vieux comte, souriant, dans son cercueil, de ne pas voir son nom périr… »

 

2. Vocabulaire : Les mots qui s’opposent dans la phrase suivante : « …fait succéder à la plus inquiète l'immobilité la plus absolue… » : « la turbulence »≠ « l'immobilité », « inquiète » ≠ « absolue ».

 

3. Grammaire : a- Je relève du texte deux passages explicatifs : « Le jeune Oluf est un enfant bien étrange : on dirait qu'il y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants d'un caractère différent ;… », « Le fait est qu'Oluf est un petit drôle insupportable : tantôt il pleure, tantôt il rit ;… »

b- Dans chaque cas, le narrateur décrit : C- les deux portraits : moral et physique.

 

4. Vocabulaire : Un synonyme au mot bizarre du texte : « étrange ».

 

5. Compréhension : le tableau suivant :

 

Comportements gentils d’Oluf

Comportements méchants d’Oluf

«…tantôt il rit », «… l'immobilité la plus absolue… »

« …il pleure… », «… il est capricieux… », « … fantasque… », «…  à la turbulence la plus inquiète… »

 

6. Figure de style : a- Je relève les comparaisons valorisantes et les comparaisons dévalorisantes. « …il est capricieux comme la lune,… »,

«  fantasque comme une femme… »/ « …il est blond comme sa mère… », « …blanc comme la neige …» b- Je remplis le tableau suivant :

 

Comparés

Comparants

Outils de comparaison

Eléments de comparaison

Oluf

Oluf

« sa mère »

« la neige »

Comme

Comme

 

La blancheur

La blancheur

 

 

 

  1. Expression écrite 2

Sujet : Aimeriez-vous voir les films d’horreur ? Répondez à cette question en donnant votre point de vue sur ces films.

 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 89114 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=