Lexique du comique

Lexique du comique

Procédés comiques

 

1) Lexique du comique

 

Le quiproquo: une erreur qui consiste à prendre une personne ou une chose pour une autre.

Le gag: un tour qu'on joue à quelqu'un.

La caricature: une exagération humoristique (parole,dessin).

La satire: un discours qui s'attaque à quelqu'un en s'en moquant.

L'ironie: est un procédé de style qui permet de se moquer en disant le contraire de ce

que l'on veut faire comprendre.

La dérision: humour mélangé de mépris.

Le sarcasme: moquerie insultante.

La farce: c'est une pièce courte qui se fonde sur un comique immédiat (de situation

ou de gestes).Ex: des coups de bâton,personnages mis dans de grands sacs,etc.

Le vaudeville: comédie légère fondée sur l'intrigue.

Cette forme de comédie, née au XIXe siècle, est agrémentée d’intermèdes chantés. C’est un genre proche de l’opéra qui se nourrit de jeux de mots et de situations cocasses telles que la scène devenue célèbre de l’amant dans le placard. Eugène Labiche (Un chapeau de paille d’Italie, 1851) apporte au genre un sens de l’absurde, caricaturant le bourgeois stupide

Le sketch: une scène courte et comique.

La parodie (ou pastiche): une imitation comique d'une personne,d'un style de l'auteur,d'une  œuvre...

Le burlesque : C'est une sorte de parodie qui a la particularité d'aller jusqu'à l'extravagance. Il peut être grossier lorsqu'il se réfère à des choses nobles, et noble lorsqu'il se réfère à des choses grossières.
Le "Don Quichotte" de Cerventès appartient en un sens à la première tradition du burlesque (il raille l'activité noble de la chevalerie) ; le "Virgile travesti" de Scarron (artiste adepte du burlesque) est un modèle du genre.

Calembour: même prononciation de mots ou mêmes mots qui ont des sens différents.

Ex: Une personnalité n'est pas forcément une personne alité

L'humoriste-le farceur-le comique: la personne qui fait rire.

Le comique: est ce qui fait rire.Il est le principe du rire de toute comédie.

La comédie: une pièce comique dont la fin est heureuse.Elle vise non seulement à faire rire le public, mais aussi à corriger les vices et les abus de la société.

Grotesque: un personnage est appelé grotesquelorsqu'il accumule des traits anormaux.

 

2) Les procédés comiques

Pour faire rire au théâtre, il existe différents procédés qui reposent sur des moyens différents.

Le comique de mots (ou comique de répétition): il provient des paroles prononcées par les personnages: calembours,répétitions,paroles à dounle sens...

Les jeux de mots en sont la forme la plus évidente.

Le comique de gestes: il est fréquent dans la farce.Il provient des gestes des personnages: les grimaces,les mimiques,les coups,les gifles,les chutes.

Ex: Arlequin fait des mimiques pour imiter ses maîtres, gesticule dans tous les sens en effectuant des cabrioles.

Le comique de situation: il provient de la situation dans laquelle se trouvent les personnages.

Il repose sur des quiproquos et des coups de théâtre.

Par exemple,quand un personnage est sous la table en train d'écouter une conversation entre

deux autres personnages,comme dans la scène 5 de l'acte IV du Tartuffe de Molière.

Autre exemple: dans une situation présentant une inversion des rapports (l'arroseur arrosé).

Le comique de caractère (ou de mœurs): il provient d'un trait de caractère ridicule des personnages.

Il est centré sur un personnage dont on veut dénoncer les défauts.C'est le cas d'Harpagon dans l'Avare de Molière.On met l'accent sur un vice spécifique (l'avarice du personnage).

Le dramaturge (= auteur de pièces de théâtre) peint les vices et les moeurs de son temps (critique d'une classe sociale,d'un comportement social). Dans Le Malade imaginaire, Molière dresse un portrait assez satirique des médecins de son temps. Il souhaite, dans ses comédies montrer les vices de son temps pour les ridiculiser.

Le comique de caractère s'appuie sur deux procédés, la caricature qui vise à grossir les défauts ou à exagérer les traits de caractère d'un personnage pour le ridiculiser (par exemple son entêtement, son avarice, sa stupidité....) et l'opposition de caractères qui consiste à rapprocher des personnages très différents l'un de l'autre pour provoquer le rire par le contraste (par exemple Don Quichotte et Sancho Pança).

La comédie de caractère vise à corriger les vices.

 
 
Publicité
 
 
 
widgeo.net
 
 
Aujourd'hui sont déjà 88260 visiteurs
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=